Foire aux questions

FAQ | Général

La Fondation Claudine Talon a pour mission d'améliorer les conditions de vie des femmes et des enfants en situation difficile au Bénin.

À cet effet, elle met en place des solutions durables pour résoudre les problèmes de santé, d’hygiène et de cadre de vie inhérents à la précarité des femmes et de leurs enfants.

Elle agit principalement au travers des cinq domaines d’intervention que sont la santé ; l’eau, l’hygiène et l’assainissement ; l’éducation ; l’autonomisation des femmes ; la solidarité.

La Fondation Claudine Talon intervient dans les domaines :

  • de la santé ;
  • de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement ;
  • de l’éducation ;
  • de l’autonomisation des femmes ;
  • de la solidarité.

Le choix des femmes et des enfants comme bénéficiaires principaux des actions de la Fondation Claudine Talon s’explique par le fait qu’ils sont parmi les personnes les plus vulnérables de la société. La Fondation Claudine Talon cherche ainsi à réduire les inégalités de genre. 

Certaines actions bénéficient également à toute la communauté, hommes inclus (construction de centres de santé, accès communautaires à l’eau potable, lutte contre la cataracte, …)

Le secrétariat de la Fondation Claudine Talon est joignable par téléphone, par email ou par courrier.

Pour toute communication à l’endroit de la Présidente de la Fondation Claudine Talon, vous pouvez déposer un courrier au secrétariat de la Fondation Claudine Talon.

La Fondation Claudine Talon se situe dans le quartier « Les Cocotiers » à Cotonou, au Bénin. Pour s’y rendre, prendre la 2e ruelle à droite après « Air France » sur l’avenue Jean-Paul II en direction de l’aéroport.

Le secrétariat de la Fondation Claudine Talon est ouvert au public du lundi au vendredi de 8h30 à 13h, sauf les jours fériés.

  • La Fondation Claudine Talon dispose également d’un site web : www.fondationclaudinetalon.org

    De nombreuses pages illégitimes au nom de la Fondation Claudine Talon sont créées sur les réseaux sociaux par des personnes mal intentionnées. Restez vigilants par rapport à ces comptes dont l’objectif est de soutirer des fonds. La Fondation Claudine Talon ne demande jamais d’argent.

    Par ailleurs, la Fondation Claudine Talon a une seule page Facebook, celle mentionnée ci-dessus. Pour vous assurer d’être sur la bonne page, assurez-vous qu’un "v" bleu est à côté du nom de la Fondation Claudine Talon. S'il n'y est pas, c'est un faux compte.

    Vous pouvez participer à la lutte contre les faux comptes sur les réseaux sociaux en les signalant auprès de Facebook et/ou d’Instagram.

En aucun cas la Fondation Claudine Talon ni Madame Claudine Talon ne demandent d’argent (prise de contact, aide, processus de recrutement, …).

Par ailleurs, aucun numéro de téléphone/WhatsApp n'est communiqué sur les réseaux sociaux. Tout message invitant à contacter Madame Claudine Talon par ce biais doit être considéré comme une tentative d'escroquerie.

Il vous est recommandé de déposer une plainte auprès de la police. Vous pourrez ainsi dénoncer le numéro de téléphone et/ou le compte concerné.

Vous pouvez également participer à la lutte contre les faux comptes sur les réseaux sociaux en les signalant auprès de Facebook et/ou d’Instagram.

La Fondation Claudine Talon intervient sur tout le territoire national. Certains projets couvrent les 12 départements du Bénin tandis que d’autres sont plus spécifiques à certaines régions.

La Fondation Claudine Talon n’a pas vocation à se substituer à l’Etat. Elle participe au développement du pays selon ses moyens tout en essayant d’étendre progressivement ses champs d’actions et ses zones d’intervention.

Vous trouverez plus d’informations à propos des zones d’intervention de chaque projet sur le site internet de la Fondation Claudine Talon : www.fondationclaudinetalon.org.

La Fondation Claudine Talon est dirigée par sa Présidente, Madame Claudine Talon. Les principaux départements « Programmes », « Communication » et « Administration & Finances » mobilisent des employés, des personnes-ressources et des conseillers. 

La Fondation Claudine Talon travaille également avec de nombreux partenaires locaux.

Les recrutements sont gérés par un cabinet extérieur. En aucun cas la Fondation Claudine Talon ni son cabinet de recrutement ne demandent d’argent dans ces processus.

La Fondation Claudine Talon n’offre pas de possibilité de stage ni de bénévolat.

La Fondation Claudine Talon n’est pas une association, elle ne propose donc pas d’affiliation en tant que membre. Néanmoins vous pouvez augmenter la visibilité de la Fondation Claudine Talon et de ses actions en partageant ses publications.

La Fondation Claudine Talon apporte essentiellement son soutien au travers de projets. L’aide en dehors de ce cadre reste exceptionnelle. Elle est conditionnée par l’acceptation d’un écrit argumentant la demande.

Les lettres et/ou les dossiers de demandes d’assistance sont à déposer au secrétariat de la Fondation Claudine Talon ouvert au public du lundi au vendredi de 8h30 à 13h00, sauf les jours fériés.

FAQ | Projet Zéro fistule obstétricale au Bénin

La fistule obstétricale est une lésion qui entraîne une communication anormale entre le vagin et la vessie et/ou le rectum, provoquant une incontinence urinaire et/ou fécale. La personne qui souffre de fistule obstétricale n’arrive donc plus à contenir ses urines et/ou ses selles.

Non, la fistule obstétricale ne tue pas. Cependant, elle a un impact social et psychologique extrêmement difficile à supporter pour la femme qui en souffre.

La fistule obstétricale peut survenir à la suite d’un accouchement long et difficile.

Non, la fistule obstétricale n’est pas contagieuse.

Oui ! Grâce à une opération chirurgicale, il est possible d’en guérir. Par le biais du projet Zéro fistule obstétricale au Bénin, la Fondation Claudine Talon permet aux femmes d’être opérées gratuitement.

Si vous connaissez une femme qui présente des symptômes de la fistule obstétricale (perte d’urines et/ou de selles), vous pouvez lui transmettre le numéro de téléphone gratuit du projet « Zéro fistule obstétricale au Bénin » de la Fondation Claudine Talon : (+229) 69 59 88 88.

La standardiste pourra alors l’informer sur la fistule obstétricale et sur les étapes de prise en charge de cette maladie (dépistage, opération, réinsertion socio-économique). Toutes ces étapes sont gratuites. 

L’opération de chirurgie réparatrice de la fistule obstétricale par le biais du projet « Zéro fistule obstétricale au Bénin » de la Fondation Claudine Talon est entièrement gratuite pour la patiente. Sa prise en charge pré et postopératoire ainsi que sa réinsertion socio-économique sont financées la Fondation Claudine Talon, tandis que sa prise en charge opératoire est assurée par l’ONG partenaire Artémédis.

FAQ | Programme Lutte contre le cancer du col de l’utérus

Le corps est composé de cellules et chaque cellule a un travail à faire pour que le corps se porte bien, ce sont alors de « bonnes » cellules. Parfois, des changements sont notés au niveau d’une « bonne » cellule qui devient une « mauvaise » cellule (lésions précancéreuses). Les « mauvaises » cellules peuvent former une boule qu’on appelle tumeur ou encore cancer. Le cancer peut toucher différentes parties du corps.

Dans le cadre du cancer du col de l’utérus, c’est la partie basse de l’organe prévu pour héberger l’embryon/fœtus qui est touchée (le col de l’utérus). Le cancer du col de l’utérus est une maladie qui peut tuer, mais on peut en être totalement guéri si elle est détectée très tôt (stade des lésions précancéreuses).

Oui, le cancer du col de l’utérus est mortel. Cette maladie tue plus de 300 000 femmes par an dans le monde. Néanmoins, on peut totalement en guérir si elle est détectée très tôt (stade des lésions précancéreuses).

Cela justifie l’intérêt du dépistage précoce proposé par le programme de Lutte contre le cancer du col de l’utérus de la Fondation Claudine Talon qui dispose d’une ligne téléphonique gratuite pour orienter les femmes qui souhaitent se faire dépister : (+229) 91 33 11 11.

C'est en Afrique que l'on retrouve 19 des 20 pays les plus touchés par la maladie dans le monde. Il s’agit d’ailleurs du second cancer le plus fréquent chez les femmes, d’où l’importance de se faire dépister régulièrement.
Au Bénin, la Fondation Claudine Talon dispose d’une ligne téléphonique gratuite pour orienter les femmes qui souhaitent se faire dépister : (+229) 91 33 11 11.

Le cancer du col de l’utérus est causé par le virus du papillome humain. Très fréquent, ce virus se transmet le plus souvent lors de rapports sexuels. S’il n’est pas éliminé naturellement par le corps, ce virus peut engendrer des changements au niveau de « bonnes » cellules qui deviennent de « mauvaises » cellules (lésions précancéreuses). Lorsqu’elles ne sont pas traitées, ces lésions peuvent évoluer vers un cancer.

Durant les premières années, aucun signe ne montre qu’une femme développe le cancer du col de l’utérus. C’est au cours de cette période qu’il est possible de traiter les lésions précancéreuses, c’est pourquoi il est important de se faire dépister.

Les signes du cancer du col de l’utérus dans sa forme avancée peuvent être de légers saignements spontanés ou au contact du col (toucher vaginal, rapport sexuel), des douleurs du bas ventre et des douleurs à l’émission des urines ou des selles. Si l’un ou plusieurs de ces signes est/sont présent(s), il est recommandé de consulter un rapidement un personnel de santé qualifié.

Le dépistage régulier permet de repérer le plus tôt possible d’éventuelles « mauvaises cellules » (lésions précancéreuses) qui, traitées, permettent de prévenir l’apparition d’un cancer.

En étant dépistée au début de la maladie, vous aurez la possibilité d’être prise en charge gratuitement par le programme de lutte contre le cancer du col de l’utérus de la Fondation Claudine Talon.

Le dépistage du cancer du col de l’utérus se fait en consultation auprès d’une sage-femme ou d’un gynécologue.

Grâce au programme de Lutte contre le cancer du col de l’utérus de la Fondation Claudine Talon, le dépistage des lésions précancéreuses du col de l’utérus est gratuit pour les femmes de 25 à 49 ans qui se présentent dans un des 9 centres de santé partenaire :

  • Cotonou / Littoral
    1. CHUZ de Suru Léré ;
    2. maternité de Missessin ;
    3. centre de santé de Gbégamey ;
    4. centre de santé d’Ahouansori ;
    5. CHU-MEL ;
  • Parakou / Borgou
    1. maternité de Zongo ;
    2. maternité de kpèbié ;
    3. maternité du centre de santé communal de Parakou ;
    4. maternité du CHUD Borgou - Alibori.

Attention :

Chaque femme devrait se faire dépister dès qu’elle est sexuellement active jusqu’à 64 ans minimum.

Les femmes de 25 à 49 ans sont éligibles pour bénéficier du programme de Lutte contre le cancer du col de l’utérus de la Fondation Claudine Talon. Cette tranche d’âge a été déterminée pour convenir au type de test utilisé dans le cadre du programme.

Dans le cadre du programme de Lutte contre le cancer du col de l’utérus de la Fondation Claudine Talon, le dépistage se fait par un test appelé « IVA/IVL » qui n’est pas douloureux. Si le résultat du test est positif (présence de lésions précancéreuses), la femme reçoit immédiatement un traitement par la thermocoagulation. Cela consiste à détruire les « mauvaises » cellules sans douleur. Certains cas positifs nécessitent d’être orientés vers un gynécologue pour une colposcopie (examen plus détaillé à la loupe). Toutes ces étapes sont gratuites.

Quand vous démarrez les dépistages, si votre premier test est négatif, faites-vous tester à nouveau 1 an après. Si ce second test revient également négatif, faites-vous dépister tous les 3 ans jusqu’à l’âge minimum de 64 ans. Il est important de respecter cette fréquence afin de ne pas permettre à d’éventuelles lésions précancéreuses de se développer en cancer.

Oui, toutes les femmes devraient se faire dépister régulièrement.

Il faut noter que des douleurs dans le bas ventre peuvent être le signe de diverses affections, elles ne sont donc pas forcément un signe du cancer du col de l’utérus.

Les frais de dépistage et de traitement des lésions précancéreuses du col de l’utérus sont entièrement gratuits. Il convient de préciser que seules les lésions précancéreuses du col de l’utérus, et non les cas de cancer, sont prises en charge par le programme de la Fondation Claudine Talon.

Non, la Fondation Claudine Talon ne prend pas en charge d’autres cancers.

Une lésion précancéreuse n’est pas encore un cancer. On parle de lésions précancéreuses lorsque la maladie est à un stade précoce et peut donc être traitée facilement. En revanche le cancer du col de l’utérus signifie que la maladie est avancée et nécessite un traitement plus invasif. Les chances de guérison sont alors amoindries. 

La Fondation Claudine Talon prend uniquement en charge le traitement des lésions précancéreuses.

Seules les lésions précancéreuses du col de l’utérus sont prises en charge par le programme de la Fondation Claudine Talon. Les cas de cancer ne sont pas pris en charge par ce programme.

La Fondation Claudine Talon dispose d’une ligne téléphonique dédiée aux questions relatives à son programme de Lutte contre le cancer du col de l’utérus : (+229) 91 33 11 11. Tous les appels sont gratuits.

FAQ | Projet Gestion de l’hygiène menstruelle en milieu scolaire

Pour éviter de se tâcher à l’école, tu dois connaitre la date probable d’arrivée de tes prochaines règles. Pour cela tu dois connaitre la durée moyenne de ton cycle menstruel. Il faut prévoir dans ton sac quelques jours à l’avance des protections hygiéniques. 

Le cycle menstruel commence le premier jour des règles et se termine la veille du premier jour des règles suivantes. Pour connaitre la durée de ton cycle menstruel, il te suffit donc de compter le nombre de jours depuis le premier jour des règles jusqu'au jour précédant l’arrivée des règles suivantes.

Exemple : Amina a eu ses règles le 2 janvier et les a ensuite eues le 29 janvier. Cela signifie que son cycle menstruel a commencé le 2 janvier (1er jours des règles) et s’est terminé le 28 janvier (la veille du 1er jour des règles suivantes). Amina a donc un cycle de 27 jours.

Pour connaitre la date probable d’arrivée de tes prochaines règles, prends le premier jours de tes dernières règles et ajoute-y le nombre de jours que compte la durée moyenne de ton cycle. Tes prochaines règles devraient arriver le jour suivant.

Exemple : Comme Amina a un cycle qui dure en moyenne 27 jours, ses prochaines règles devraient arriver le 25 février.

Prends sur toi tes protections hygiéniques quelques jours avant la date prévue de l’arrivée des prochaines règles (les jeunes filles ont souvent un cycle irrégulier les premières années).

Le projet Gestion de l’hygiène menstruelle en milieu scolaire est déployé dans différentes communes chaque année. La Fondation Claudine Talon sélectionne certains établissements scolaires selon ses moyens et ses objectifs.

Vous trouverez plus d’informations à propos des zones d’intervention du projet sur le site internet de la Fondation Claudine Talon : https://fondationclaudinetalon.org/index.php/la-gestion-de-lhygiene-menstruelle-pour-les-filles/

La Fondation Claudine Talon a ouvert une unité de production de serviettes hygiéniques réutilisables en coton 100% biologique en 2020. Ces serviettes sont distribuées aux bénéficiaires du projet Gestion de l’hygiène menstruelle en milieu scolaire.

Les serviettes hygiéniques réutilisables de la Fondation Claudine Talon sont distribuées aux élèves bénéficiaires du projet Gestion de l’hygiène menstruelle en milieu scolaire. Elles ne sont pas disponibles à l’achat par des particuliers.

FAQ | Projet Excellence en milieu scolaire

Le projet Excellence en milieu scolaire récompense les lauréats selon des critères annuels. En 2021, elle a récompensé les élèves ayant obtenu une moyenne supérieure ou égale à 17/20 au BAC, les 100 meilleurs admis au BEPC et les 100 meilleurs admis au CEP.

Chaque année les élèves éligibles sont contactés par la Fondation Claudine Talon.

Votre fils/fille peut avoir eu une excellente moyenne sans faire partie des 100 premiers. Cependant, si vous pensez qu’il y a eu une erreur, vous pouvez prendre contact avec la Fondation Claudine Talon pour vérification.

En 2021, les lauréats du BAC ont reçu un ordinateur portable, ceux du BEPC une tablette numérique et ceux du CEP une tablette éducative.

FAQ | Programme Autonomisation des femmes

Le choix des femmes et des enfants comme bénéficiaires principaux des actions de la Fondation Claudine Talon s’explique par le fait qu’ils sont parmi les personnes les plus vulnérables de la société. La Fondation Claudine Talon cherche ainsi à réduire les inégalités de genre. 

Certaines actions bénéficient également à toute la communauté, hommes inclus (construction de centres de santé, accès communautaires à l’eau potable, lutte contre la cataracte, …)

FAQ | Projet Soutien aux personnes les plus vulnérables

La Fondation Claudine Talon apporte essentiellement son soutien au travers de projets. L’aide en dehors de ce cadre reste exceptionnelle et est conditionnée par l’acceptation d’un écrit argumentant la demande.

Les lettres et/ou les dossiers de demandes d’assistance sont à déposer au secrétariat de la Fondation Claudine Talon ouvert au public du lundi au vendredi de 8h30 à 13h00, sauf les jours fériés.