SANTÉ

Gestion de l'hygiène menstruelle
en milieu scolaire

Contexte et justification

Une enquête menée par la Fondation Claudine Talon en 2020 auprès de 2.500 écolières a révélé que 27% des filles ont déjà manqué les classes pour cause de menstrues et que 47% se sont déjà tâchées à l’école. Près de la moitié de ces dernières a été victime de moqueries. 

L’absentéisme scolaire lié aux menstrues des jeunes filles constitue une préoccupation majeure de la Fondation Claudine Talon. Elle a donc initié dès 2020, le projet Gestion de l’hygiène menstruelle en milieu scolaire.

Objectifs

L’objectif du projet Gestion de l’hygiène menstruelle en milieu scolaire est de contribuer à la réduction de l’absentéisme scolaire des filles en : 

  1. formant des jeunes filles sur la gestion de l’hygiène menstruelle ;
  2. dotant les jeunes filles formées de kits composés de 4 serviettes hygiéniques en coton 100% biologique et réutilisables. Ces kits sont fabriqués dans l’unité de production de la Fondation Claudine Talon ;
  3. sensibilisant des jeunes garçons afin d’éviter les moqueries et les stigmatisations à l’école ;
  4. incitant les parties prenantes du projet à améliorer les latrines des établissements.

Chaque année, ces actions sont menées au sein d’établissements scolaires différents répartis sur le territoire national. 

Des personnes-ressources au sein de ces établissements sont également formées dans le but de permettre aux jeunes filles d’aborder la thématique de l’hygiène menstruelle avec un adulte référent tout au long de leur scolarité.

Formation des jeunes filles au CEG Le Littoral de Cotonou

Unité de production de serviettes hygiéniques réutilisables de la Fondation Claudine Talon

Les faits marquants du projet par édition

Édition 2022-2023

  • 3.785 jeunes filles sont en cours de formation et environ 3.900 jeunes garçons vont être sensibilisés de la 6e à la 3e
  • La formation et la sensibilisation sont dispensées dans 12 CEG des départements du Littoral, de l’Ouémé, du Plateau et du Zou
  • Grâce à cette nouvelle édition, l’ensemble des départements du Bénin a été couvert par le projet
  • L’ensemble des kits de serviettes hygiéniques distribués lors de cette édition a été subventionné par la Fondation Moov Africa
  • Une première pour le projet : la formation est dispensée à des élèves malentendants du Collège Professionnel d’Apprentissage des sourds-muets d’Akogbato

Édition 2021-2022

  • 5.278 jeunes filles ont été formées et 4.699 jeunes garçons ont été sensibilisés du CM1 à la 3e
  • La formation et la sensibilisation ont été dispensées dans 54 écoles des départements de l’Atlantique, du Zou, des Collines, du Borgou, de l’Alibori, de l’Atacora et de la Donga

Édition 2020-2021

  • 2.776 jeunes filles ont été formées et 2.399 jeunes garçons ont été sensibilisés du CM1 à la 4e
  • La formation et la sensibilisation ont été dispensées dans 32 écoles des départements du Mono, du Couffo, de l’Atacora, de la Donga
 

Kit de 4 serviettes hygiéniques en coton 100% biologique et réutilisables

Formation des jeunes filles au Collège Professionnel d’Apprentissage
des sourds-muets d’Akogbato à Cotonou

TÉMOIGNAGES

Alimatou

"La réunion avec les parents d’élèves était très importante. Cela va permettre aux enfants de se rapprocher facilement de nous lorsque leurs menstrues vont venir, parce qu’ils ne sont pas tous à l’aise pour le faire. En tant que mère, j'en suis très heureuse. Pour ma part, je compte dès maintenant accompagner ma fille et commencer à lui poser des questions pour qu’elle se sente à l’aise le moment venu."

Cotonou, septembre 2022

Alimatou ABOUDOU
Parent d'élève
Capitalisation GHM_FCT_24 juin 2022_Eddy (15)


"Ce projet a permis de briser le tabou ainsi que les mythes autour des menstruations. Aujourd’hui, les filles ont plus confiance en elles lors de la période des menstrues. Elles ne sont plus réservées et arrivent à participer aux activités. Quant aux garçons, ils ne se moquent plus des filles comme avant, mais les informent lorsqu’ils remarquent qu’elles sont tachées et les aident à se couvrir. Il y avait aussi beaucoup de fausses informations qui passaient, et par rapport à cela, les élèves ont reçu des informations correctes."

Cotonou, juin 2022

Falidath DABA
Personne-ressource
Capitalisation GHM_26 - 27 avril 2021 (137)

"Cette formation en GHM que j’ai donnée à des jeunes filles a eu un impact auquel on ne s'attendait pas. Une des filles formées, quand elle était en congés dans une autre famille, elle a partagé ses connaissances avec une de ses camarades. Après, la camarade en question, avec sa famille et d’autres filles et mères sont venues vers moi pour une formation complète. C’est comme ça qu'on a découvert qu’une des filles présentes avait déjà ses menstrues depuis des mois, mais elle cachait ça, car elle ne savait pas ce que c’était ou comment gérer ça."

Cotonou, avril 2021

Fanta BAGRI
Animatrice GHM
Nestor Houngbo

"Ce projet nous donne l’occasion de mettre nos jeunes filles dans des conditions d’apprentissage correctes, parce que les périodes de menstrues sont assez douloureuses pour elles. Cela va permettre de lever un peu le tabou, en ce sens que ces jeunes filles pourront discuter avec des personnes en qui elles ont confiance afin de trouver une solution à la situation qu’elles traversent."

Agatogbo, décembre 2020

Nestor HOUNGBO
Directeur du CEG Agatogbo
Jerôme Djossou 3

"Le projet nous a permis de découvrir qu'en réalité, nous avons des problèmes qui empêchent nos jeunes filles de profiter d'une bonne hygiène menstruelle à l'école, et nous allons immédiatement mettre en place des mesures pour y remédier."

Agatogbo, mars 2021

Jerôme DJOSSOU
Surveillant général du CEG Agatogbo

Le projet en chiffres

de 2020 à juin 2022

0
Filles formées sur la GHM
0
Garçons sensibilisés sur la GHM
0
Écoles impactées
0
Départements impactés