SANTÉ

Gestion de l'hygiène menstruelle
en milieu scolaire

Contexte et justification

L’absentéisme scolaire lié aux menstrues des jeunes filles constitue une préoccupation majeure de la Fondation Claudine Talon. Elle a donc initié le projet Gestion de l’Hygiène Menstruelle (GHM) en milieu scolaire.

Une enquête menée par la Fondation Claudine Talon en 2020 auprès de 2.500 écolières a révélé que 27% des filles ont déjà manqué les classes pour cause de menstrues et que 47% se sont déjà tâchées à l’école. Près de la moitié de ces dernières a été victime de moqueries. 

Il était donc important de proposer des solutions à ces jeunes filles.

Objectifs

L’objectif principal du projet GHM en milieu scolaire est de contribuer à la réduction de l’absentéisme scolaire des filles à travers l’amélioration de la gestion de leur hygiène menstruelle. 

Ce projet vise notamment : 

  • la formation des jeunes filles sur la Gestion de l’Hygiène Menstruelle ;
  • la sensibilisation des jeunes garçons afin d’éviter les moqueries et les stigmatisations ; 
  • la dotation de serviettes hygiéniques en coton 100% biologique, lavables et réutilisables. 

Par ailleurs, pour mieux converger vers l’objectif de ce projet, la Fondation Claudine Talon a installé une unité de production de serviettes hygiéniques biologiques réutilisables.

Formation et distribution
de serviettes hygiéniques réutilisables

Après une phase pilote en 2018 qui a permis de former 1 175 filles, la Fondation Claudine Talon a réédité le projet GHM en milieu scolaire pour les années 2020-2021 et 2021-2022. 

Édition 2020-2021

Des animatrices ont formé dans 32 écoles un total de 5 175 élèves (2 776 filles et 2 399 garçons) du CM1 à la 4e. Chaque jeune fille a reçu un kit de quatre serviettes hygiéniques réutilisables. Par ailleurs, dans chaque école, plusieurs personnes ressources ont été identifiées par les jeunes filles afin de pouvoir répondre à leurs questions concernant la gestion des règles. Ces personnes ressources permettront à la Fondation Claudine Talon de garder un lien de proximité avec les jeunes filles qui auraient besoin d’informations complémentaires.

Le projet de GHM en milieu scolaire a reçu un très bon accueil de la part des directeurs et des Associations des Parents d’Élèves des écoles bénéficiaires. 

Édition 2021-2022

Les formations à la GHM ont débuté en octobre 2021 pour les milliers de jeunes filles des écoles ciblées dans les 7 départements retenus pour cette nouvelle édition (Atlantique, Zou, Collines, Borgou, Alibori, Atacora, Donga).
 
Début 2022, les jeunes garçons des mêmes écoles seront sensibilisés à cette thématique afin de limiter les stigmatisations envers les filles.

TÉMOIGNAGES

122

"J’ai connu des filles, quand elles ont leurs menstrues, elles ne vont pas à l’école. À l’issue de ce projet, beaucoup de filles pourront vraiment suivre les cours comme il le faut, ne plus s’absenter des cours et ne plus se tâcher, ne plus se voir dans la cour de l'école en train de se faire moquer par les garçons."

Glazoué, octobre 2021

Jocelyne HESSOU
Responsable département GHM
afroamerican-496654_640


"Avant je ne savais pas calculer mon cycle, mais après cette formation, j’ai su comment calculer mon cycle et comment me gérer lorsque je suis en menstrue.
Aujourd’hui, j’ai le courage d’aborder la question avec ma maman. Avant je n’en avais pas le courage car j’avais peur et j’avais honte. Je pensais que j’étais la seule à avoir des menstrues, mais maintenant, je sais que c’est quelque chose que toutes les femmes du monde connaissent."

Cotonou, avril 2021

Élève en classe de quatrième
Capitalisation GHM_26 - 27 avril 2021 (137)

"Cette formation en GHM que j’ai donnée à des jeunes filles a eu un impact auquel on ne s'attendait pas. Une des filles formées, quand elle était en congés dans une autre famille, elle a partagé ses connaissances avec une de ses camarades. Après, la camarade en question, avec sa famille et d’autres filles et mères sont venues vers moi pour une formation complète. C’est comme ça qu'on a découvert qu’une des filles présentes avait déjà ses menstrues depuis des mois, mais elle cachait ça, car elle ne savait pas ce que c’était ou comment gérer ça."

Cotonou, avril 2021

Fanta BAGRI
Animatrice GHM
Nestor Houngbo

"Ce projet nous donne l’occasion de mettre nos jeunes filles dans des conditions d’apprentissage correctes, parce que les périodes de menstrues sont assez douloureuses pour elles. Cela va permettre de lever un peu le tabou, en ce sens que ces jeunes filles pourront discuter avec des personnes en qui elles ont confiance afin de trouver une solution à la situation qu’elles traversent."

Agatogbo, décembre 2020

Nestor HOUNGBO
Directeur du CEG Agatogbo
Jerôme Djossou 3

"Le projet nous a permis de découvrir qu'en réalité, nous avons des problèmes qui empêchent nos jeunes filles de profiter d'une bonne hygiène menstruelle à l'école, et nous allons immédiatement mettre en place des mesures pour y remédier."

Agatogbo, mars 2021

Jerôme DJOSSOU
Surveillant général du CEG Agatogbo

Le projet en chiffres

de 2018 à juin 2021

0
Filles formées sur la GHM
0
Garçons formés sur la GHM
0
Écoles impactées
0
Départements impactés