WASH

Edu-Menstru: Gestion de l'Hygiène Menstruelle des jeunes filles en milieu scolaire

Contexte et justifications

Le domaine d’intervention «WASH», pour Water, Sanitation and Hygiene en anglais, couvre les projets relatifs à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène. Ces trois questions essentielles sont ainsi regroupées en raison de leur nature interdépendante pour définir un secteur de plus en plus important au sein des activités de la Fondation Claudine Talon. 

Bien que chacune représente un champ d’action séparé, chacune est dépendante des autres. Par exemple, sans toilettes, les sources d’eau sont contaminées ; sans eau propre, la pratique d’une hygiène élémentaire est impossible.

Une (1) fille sur dix (10) manque l’école pendant son cycle menstruel, soit 20% du temps scolaire perdu sur une année selon un rapport de l’ONU.

Au Bénin, la situation n’est pas différente : l’enquête réalisée par le Fondation Claudine Talon dans certaines communes a montré que environ 15,2% des filles ont manqué les classes pour causes de menstrues. La plupart des filles éprouvent des difficultés à gérer leurs menstrues car elles y sont souvent mal préparées.

Les raisons principales de ces absences sont les maux de ventre (69%) et la risée (28,5%) dont elles font objet. Face à cette situation, en 2019, la Fondation a poursuivi la phase pilote et la phase d’extension du projet Edu-Menstru aux jeunes filles des collèges. Elle a également procédé à la sensibilisation des jeunes filles, à la distribution de serviettes hygiéniques, et à la formation des personnes ressources.

Pour rappel, le projet Edu-Menstru a trait à la Gestion de l’Hygiène Menstruelle dans les Etablissements Scolaires au Bénin pour, d’une part, répondre aux besoins liés aux menstrues des jeunes filles et, d’autre part, encourager les mères à en parler avec leurs filles. Ce projet couvrait initialement une période de réalisation de huit (8) mois (janvier à août 2018) mais celui-ci s’est étendu au cours de l’année 2019.

Les objectifs poursuivis

Objectifs principaux:

Il a pour objectif principal de contribuer à la réduction du taux d’absentéisme des élèves des écoles ciblées des communes d’Adjarra et d’Avrankou à travers l’amélioration de la gestion de l’hygiène menstruelle. De manière spécifique, il vise :

  • à accompagner les filles à mieux gérer leurs périodes menstruelles ;
  • à documenter les bonnes pratiques et les leçons apprises.

Par ailleurs, pour répondre encore mieux aux besoins liés aux menstrues des jeunes filles en milieu scolaire, la Fondation a démarré l’installation d’une unité de production de serviettes hyginéniques réutilisables.

L’objectif est de contribuer à la réduction du taux d’absentéisme des élèves filles en les accompagnant à gérer au mieux leurs périodes menstruelles grâce à la distribution de serviettes hygiéniques réutilisables en coton bio et la sensibilisation sur leur bon usage. En définitive, l’utilisation des serviettes hygiéniques en coton, lavables et réutilisables, rassure les filles en matière de protection et, de fait, améliore leur présence à l’école.

Par ailleurs, la disponibilité permanente d’eau potable, d’infrastructures d’hygiène (latrines séparées et sécurisées) et l’accessibilité aux serviettes hygiéniques constituent des éléments fondamentaux pour la bonne gestion de l’hygiène menstruelle. En prélude à l’extension du projet, des ouvrages d’eau et d’hygiène ont été mis en place dans quatre collèges des communes d’Adjarra et d’Avrankou.

Le projet en chiffres

0
Filles ayant reçu des séances d'informations sur le GHM
0
Kits de serviette hygiénique distribués
0
Filles favorables à l'utilisation des serviettes hygiéniques