SANTÉ

Lutte contre le cancer du col de l'utérus

Contexte et justification

Le cancer du col de l’utérus est le quatrième cancer le plus fréquent chez les femmes. Au Bénin, il reste le plus meurtrier des cancers gynécologiques. Pourtant il peut être dépisté facilement et on peut en guérir totalement s’il est détecté rapidement.

Depuis juin 2019, la Fondation Claudine Talon s’est engagée dans la lutte contre le cancer du col de l’utérus par le biais du projet Care4Afrique Cancer Remède dans 4 pays d’Afrique »). Ce projet a été implémenté dans quatre pays d’Afrique de l’Ouest : le Burkina Fasso, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Bénin. Sa mise en œuvre au Bénin s’est faite spécifiquement à Cotonou et à travers un partenariat entre la Fondation Claudine Talon, le Ministère de la Santé, le Centre International de Recherche sur le Cancer de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et la Fondation Lalla Salma de la Princesse du Maroc.

Care4Afrique s’est clôturé le 31 décembre 2020 et a été couronné d’un grand succès. Son objectif était le dépistage à Cotonou de 5.000 femmes âgées de 25 à 49 ans sur une période de 18 mois. Au total et malgré la crise sanitaire du coronavirus, ce sont 5.966 femmes qui ont été dépistées. 551 d’entre elles ont été confirmées positives aux lésions précancéreuses et 515 ont été traitées.

Ces chiffres témoignent de la pertinence des activités menées. C’est la raison pour laquelle la Fondation Claudine Talon a décidé de poursuivre cette action à travers un nouveau programme intitulé Lutte contre le cancer du col de l’utérus.

L’antenne du Borgou, qui compte quatre structures de santé partenaires, a été ouverte en mars 2021. Elle vient compléter le dispositif déjà opérationnel dans les cinq formations sanitaires du département du Littoral. 

La Fondation Claudine Talon a doté ces neuf structures de santé en matériel et en équipements médicaux nécessaires au dépistage et au traitement des lésions précancéreuses du col utérin. 

Dépistage et traitement des affections
du col de l'utérus

La Fondation Claudine Talon invite toutes les femmes âgées de 25 à 49 ans à se faire dépister et traiter gratuitement à Cotonou et à Parakou : 

  • au Centre Hospitalier Universitaire de la Mère et de l’Enfant (CHU-MEL) ;
  • à la Maternité de Gbégamey ;
  • à la Maternité d’Ahouansori ;
  • à la Maternité de Missessin ;
  • à la Maternité de Suru Léré ;
  • au Centre Hospitalier Universitaire du Borgou et de l’Alibori (CHUD-BA) ;
  • au Centre de santé communal de Parakou ;
  • au centre de santé de Zongo ;
  • au centre de santé de Kpébié.

Pour ce faire, elle a mis à la disposition de la population un numéro de téléphone (+229 91 33 11 11) pour répondre aux préoccupations et orienter les bénéficiaires.

Ce programme est inédit au Bénin. Il combine l’immédiateté du diagnostic et de la prise en charge des lésions précancéreuses du col de l’utérus.

TÉMOIGNAGES

amina arou gani

"Pour se faire dépister, il faut de l’argent, mais nous n’avions pas les moyens. Cependant, grâce à la Fondation Claudine Talon, l’occasion nous a été donnée de le faire sans rien dépenser."

Parakou, mars 2021

Amina OROU GANI
Présidente du groupement féminin Birou Sirabou
Bénedicta

"Grâce à la campagne de dépistage et de traitement gratuits du cancer du col de l’utérus, des femmes sont arrivées et étaient heureuses de se faire dépister. C’est très important, parce que le cancer du col de l’utérus est une maladie silencieuse. Aujourd'hui, parmi les femmes qui sont venues, une a été déclarée positive, ce qui fait une personne de sauvée."

Parakou, mars 2021

Bénédicta NOUHATIN
Sage-femme au Centre de Santé Communal de Parakou
afroamerican-496654_640

"Arrivée ici, ils m’ont fait le dépistage et ils ont vu que le virus est déjà là, mais que ce n’est pas grave. Ils m’ont fait le traitement et m’ont donné des conseils à suivre.
C’est une maladie qu’on ne sent pas et qu’on ne voit pas, et c’est après le dépistage qu’on sait si on a ou pas. Tout est gratuit, je n’ai rien payé, rien, et les traitements aussi c'est gratuit."

Parakou, mars 2021

Femme dépistée positive

Le projet en chiffres

de 2019 à 2020

0
Femmes dépistées
0
Femmes dépistées positives
0
Femmes traitées
0
Structures sanitaires partenaires
0
Départements impactés