SANTÉ

Lutte contre le cancer du col de l'utérus

Contexte et justification

Le cancer du col de l’utérus est le quatrième cancer le plus fréquent chez les femmes. Au Bénin, il reste le plus meurtrier des cancers gynécologiques. Pourtant, il peut être dépisté facilement et il est possible d’en guérir totalement s’il est détecté rapidement.

Suite à sa participation au projet pilote Care4Afrique qui avait permis de dépister 5.966 femmes à Cotonou, la Fondation Claudine Talon a décidé de pérenniser son engagement contre le cancer du col de l’utérus à travers un nouveau programme intitulé Lutte contre le cancer du col de l’utérus.

La Fondation Claudine Talon a ainsi fait don de matériel et équipements médicaux nécessaires au dépistage et au traitement des lésions précancéreuses du col utérin permettant :

  • la mise à niveau de cinq centres sanitaires déjà opérationnels à Cotonou
  • l’ouverture d’une nouvelle antenne composée de quatre structures de santé partenaires à Parakou en mars 2021

Grâce au programme Lutte contre le cancer du col de l’utérus piloté par la Fondation Claudine Talon, le diagnostic et la prise en charge des lésions précancéreuses sont désormais gratuits dans dix centres de santé au Bénin.

Dépistage et traitement des affections
du col de l'utérus

La Fondation Claudine Talon invite toutes les femmes âgées de 25 à 49 ans à se faire dépister et traiter gratuitement du lundi au vendredi de 9h à 14h, à Cotonou :

  • au Centre Hospitalier Universitaire de la Mère et de l’Enfant (CHU-MEL)
  • à la Maternité de Gbégamey
  • à la Maternité d’Ahouansori
  • à la Maternité de Missessin
  • à la Maternité de Suru Léré
  • au Centre de Santé de Zogbo 

Et à Parakou :

  • au Centre Hospitalier Universitaire du Borgou et de l’Alibori (CHUD-BA)
  • au Centre de Santé communal de Parakou
  • au Centre de Santé de Zongo
  • au Centre de Santé de Kpébié
La Fondation Claudine Talon a mis à la disposition de la population un numéro de téléphone +229 91 33 11 11 pour répondre aux préoccupations et pour orienter les bénéficiaires.

TÉMOIGNAGES

amina arou gani

"Pour se faire dépister, il faut de l’argent, mais nous n’avions pas les moyens. Cependant, grâce à la Fondation Claudine Talon, l’occasion nous a été donnée de le faire sans rien dépenser."

Parakou, mars 2021

Amina OROU GANI
Présidente du groupement féminin Birou Sirabou
Bénedicta

"Grâce à la campagne de dépistage et au traitement gratuit du cancer du col de l’utérus, des femmes sont arrivées et étaient heureuses de se faire dépister. C’est très important, parce que le cancer du col de l’utérus est une maladie silencieuse. Aujourd'hui, parmi les femmes qui sont venues, une a été déclarée positive, ce qui fait une personne de sauvée."

Parakou, mars 2021

Bénédicta NOUHATIN
Sage-femme au Centre de santé communal de Parakou
afroamerican-496654_640

"Arrivée ici, ils m’ont fait le dépistage et ils ont vu que le virus est déjà là, mais que ce n’est pas grave. Ils m’ont fait le traitement et m’ont donné des conseils à suivre.
C’est une maladie qu’on ne sent pas et qu’on ne voit pas, et c’est après le dépistage qu’on sait si on l'a ou pas. Tout est gratuit, je n’ai rien payé, rien, et le traitement aussi c'est gratuit."

Parakou, mars 2021

Femme dépistée positive
Sylvie A

À propos de la formation des agents de santé dans le cadre du projet Care4Afrique: "Cette formation est un soulagement pour nous les prestataires. Si on retourne 2 ou 3 ans en arrière, lorsque nous dépistions une femme, nous ne savions pas vers qui la diriger ou comment la prendre en charge. Les femmes dépistées ne savaient donc pas à quel saint se vouer, entre le coût élevé de la prise en charge et le manque total de suivi."

Cotonou, octobre 2020

Sylvie AHOYO
Sage-femme au CHU-MEL

Le projet en chiffres

de juin 2019 à décembre 2021

0
Femmes dépistées
0
Femmes dépistées positives
0
Femmes traitées
0
Structures sanitaires partenaires