SANTÉ

Amélioration des Soins Essentiels
de la Mère et du Nouveau-né
dans la zone sanitaire des 3A

Contexte et justification

Introduit par la Société Béninoise de Pédiatrie (SoBePed) et financé par la Fondation Claudine Talon, le projet Amélioration des Soins Essentiels de la Mère et du Nouveau-né dans la zone sanitaire des 3A – Adjara, Akpro-Missérété et Avrankou, (Département de l’Ouémé) – a démarré en octobre 2018.

Son objectif est de contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et néonatale grâce  :

  • à la prise en charge adéquate des gestantes, parturientes, accouchées et nouveau-nés par la mise en place d’équipements essentiels ; 
  • au renforcement des capacités des agents de santé ;
  • à la sensibilisation de la population pour un recours plus accru aux services et aux soins maternels et néonatals ;
  • à la construction et à la réhabilitation de bâtiments adaptés, offrant un meilleur environnement aux patientes et un meilleur cadre de travail au personnel.

Des maternités neuves pour dispenser des soins de qualité

Au cours de l’année 2019, les fonds nécessaires au démarrage du projet ont été récoltés grâce à cinq donateurs qui ont contribué au projet aux côtés de la Fondation Claudine Talon.

En 2020, la Fondation Claudine Talon inaugurait les trois nouvelles maternités qu’elle a construites au sein des Centres de Santé de la zone sanitaire des 3A. Ces maternités sont équipées, modernes et conformes aux normes sanitaires internationales. 

Pour permettre une utilisation optimale des nouveaux équipements mis à disposition du personnel médical, les 60 sages-femmes et les 59 aides-soignants de la zone sanitaire ont été formés.

La Fondation Claudine Talon a également : 

  • construit une paillote, une cuisine, un espace buanderie et séchage et un bloc à quatre cabines de latrines et quatre salles de bain ; 
  • réhabilité l’ancien bâtiment abritant auparavant la maternité pour le transformer en dispensaire.

En plus des cinq donateurs, l’Ambassade du Japon a offert une ambulance équipée du matériel nécessaire pour une prise en charge médicale d’urgence. Sa mise en service a garanti le transport médicalisé des patients vers les hôpitaux de référence.

Les trois nouvelles maternités prenaient vie le 9 mars 2020 en accueillant leurs premiers nouveau-nés.

 

Bilan du projet

Au bout d’un an (en mars 2021), le PASEMN a amélioré la prise en charge des mères et des nouveau-nés ainsi que le cadre de travail du personnel.

Bilan pour les trois maternités centrales d’Adjarra, d’Akpro-Missérété et d’Avrankou :

  • 50 % de réduction du nombre de nouveau-nés décédés,
  • 40 % de réduction du nombre de nouveau-nés devant être réanimés,
  • 64 % de réduction du nombre de faibles poids de naissance,
  • 64 % de réduction du nombre de cas d’hémorragie du post-partum immédiat,
  • 8 % d’augmentation du nombre d’accouchements.

La Fondation Claudine Talon poursuit actuellement le suivi du PASEMN.

TÉMOIGNAGES

Bened

"À propos de la nouvelle maternité d'Avrankou :
C'est vraiment un évènement très important. Tout était très beau, un bon bâtiment équipé avec des instruments de qualité. Le seul mot qui me vient à l’esprit est merci."

Avrankou, février 2020

Bénédicta YEBE
Sage-femme à la maternité d’Avrankou
maire

"La Fondation Claudine Talon a engagé des combats pour sortir les populations béninoises des difficultés liées à la santé et à l’hygiène. Merci mille fois."

Avrankou, février 2020

Michel HONGA
Maire de la Commune d’Adjarra
maire

"À propos de l'ambulance offerte par l'ambassade du Japon :
L'absence d'ambulance dans nos formations sanitaires constitue un obstacle pour le transport des cas d'urgence vers les centres de références, ce qui représente un frein à la réduction de la mortalité maternelle et néonatale. Cette ambulance remise au Ministère de la Santé permet d'améliorer la capacité de prise en charge dans la zone sanitaire des 3A (Adjarra, Akpro-Missérété et Avrankou), notamment les transferts vers le centre hospitalier départemental de l'Ouémé."

Cotonou, juillet 2020

Benjamin HOUNKPATIN
Ministre de la Santé

Le projet en chiffres

de février 2020 à mars 2021

0
% de réduction du nombre de nouveau-nés décédés
0
% de réduction du nombre de nouveau-nés devant être réanimés
0
% de réduction du nombre de faibles poids de naissance
0
% de réduction du nombre de cas d’hémorragie du post-partum immédiat
0
% d’augmentation du nombre d’accouchements