WASH

La construction de points d'eau autonomes

Contexte et justifications

Dans le cadre de sa mission «WASH», la Fondation Claudine Talon a procédé à l’installation de plusieurs PEA (points d’eau autonomes) et forages à travers le territoire national.

Le PEA est un système compact d’équipements hydrauliques ne comprenant pas de réseau de distribution et constitué d’un forage, d’une pompe électromécanique, d’un réservoir de stockage et d’au moins trois robinets de service au pied du réservoir.

A. AEP 200 ÉCOLES

Pour contribuer à la résolution des difficultés liées à l’accès à l’eau potable, la Fondation Claudine Talon, par son projet AEP 200 écoles, s’est donnée pour objectif, d’approvisionner en eau potable 200 écoles à cantines au Bénin.

Ce Projet d’Amélioration de l’Hygiène et de l’Assainissement en milieu scolaire a été mis en place, à titre pilote, en octobre 2016 avec l’ONG Aide et Action comme structure d’exécution, pour améliorer les conditions d’apprentissage et contribuer à la réduction des inégalités dans les écoles.

En effet, les écoles déterminent en partie la santé et le bien-être des enfants en leur fournissant un milieu salubre ou insalubre. La disponibilité d’infrastructures et d’équipements adéquats (blocs de latrines, postes de lavage de mains, …) est un facteur qui permet d’assurer et de garantir l’accès à une éducation de qualité pour les enfants; elle permet d’éviter les maladies diarrhéiques et d’autres maladies transmises par l’eau ou causées par un manque d’assainissement et d’hygiène.

De plus, la disponibilité d’infrastructures et d’équipements adéquats est un facteur qui permet d’assurer et de garantir l’accès à une éducation de qualité pour les enfants, favorisant ainsi leur rétention dans le système éducatif. Tel que l’an dernier, les appuis apportés à certains établissements par la Fondation ont permis :

  • la construction de blocs de latrines pour filles et pour garçons équipés de dispositifs de lavage des mains ;
  • la fourniture de postes de lavage de mains dans les écoles ;
  • le raccordement à l’eau potable via le réseau de la SONEB ou via des constructions de PEA;
  • l’éducation à l’hygiène, à l’assainissement et à d’autres compétences de la vie courante.

En 2019, en plus de son accompagnement dans le cadre de la gestion et de l’entretien corrects des ouvrages réalisés les années antérieures, la Fondation a installé quinze (15) PEA au sein d’établissements scolaires de l’Atlantique, de l’Ouémé et du Borgou :

  • Un (1) à l’EMP de Wanranou dans la commune de Bembereke (département du Borgou) plus un (1) bloc de latrines à trois (3) cabines et un (1) poste de lave-mains
  • Un (1) PEA avec alimentation solaire à l’EPP de Wanranou dans la commune de Bembereke plus deux (2) blocs de latrines à quatre (4) cabines, quatre (4) postes de lave-mains, un branchement particulier et une cuisine
  • Un (1) à l’EPP d’Adimale dans la commune d’Allada (département de l’Atlantique)
  • Un (1) à l’EPP d’Adjadagan centre dans la commune d’Allada
  • Un (1) à l’EPP de Dodji-Ho dans la commune d’Allada
  • Un (1) à l’EPP d’Attotinga dans la commune d’Allada
  • Un (1) à l’EPP de Hinvi Tanga B dans la commune d’Allada
  • Un (1) à l’EPP d’Aïkinko dans la commune de Tori Bossito (département de l’Atlantique)
  • Un (1) à l’EPP d’Hayakpa dans la commune de Tori Bossito
  • Un (1) à l’EPP de Houngbagba dans la commune de Tori Bossito
  • Un (1) à l’EPP de Tandahoda dans la commune de Tori Bossito
  • La Fondation a également entrepris la réhabilitation du PEA du CEG3 à Latchè dans la commune d’Avrankou (département de l’Ouémé), plus la construction d’un nouveau forage, d’une nouvelle station de pompage solaire et le changement des conduites.

La réception de ces nouvelles infrastructures est prévue pour 2020.

Après trois (3) années de mise en œuvre du projet, les résultats obtenus se résument comme suit :

  • 67 écoles primaires et maternelles dotées en infrastructures et équipements d’eau et d’hygiène ;
  • Près de 40.000 écoliers impactés directement ;
  • 95 blocs de latrines à 3 et 4 cabines, séparés garçons / filles, munis de rampe ;
  • 70 postes de lavage de mains érigés ;
  • 22 écoles ont bénéficié d’un raccordement aux réseaux de distribution d’eau pour un approvisionnement en eau potable.

B. PROJET APPROVISIONNEMENT EN EAU POTABLE

La Fondation Claudine Talon s’attèle également à ce que les populations des zones rurales ou mal désservies en eau potable jouissent des bienfaits de l’accès à l’eau. 

A cet effet, en 2019, un nouveau PEA installé a été installé à Ofia dans la commune de Kétou (département du Plateau) ainsi que trois branchements particuliers, une rampe de trois robinets et une potence.

Par ailleurs, quatre travaux d’installation et de réhabilitation de PEA débutés en 2019 seront réceptionnés en 2020 :

Un (1) nouveau PEA installés en 2019 :

  • Un (1) PEA à Ofia dans la commune de Kétou (département du Plateau) plus trois (3) branchements particuliers, une (1) rampe de trois (3) robinets et une (1) potence Quatre (4) travaux d’installation et de réhabilitation de PEA débutés en 2019 seront réceptionnés en 2020 :
  • Un (1) PEA neuf au CAMFP de Tourou dans la commune de Parakou (département du Borgou)
  • Un (1) PEA neuf au Centre de Santé de Abonga Kori Guinguiri dans la commune de Banikoara (département de l’Alibori)
  • Un (1) PEA réhabilité à Danmè-Kpossou dans la commune d’Avrankou (département de l’Ouémé), plus la construction d’un nouveau forage, d’une nouvelle station de pompage solaire et le changement des conduites
  • Un (1) PEA réhabilité à Kitigbo-Migbèhouè dans la commune d’Ifangni (département de l’Ouémé), plus la construction d’un nouveau forage, d’une nouvelle station de pompage solaire et le changement des conduites.

Le projet en chiffres

0
Communes bénéficiaires
0
Écoliers impactés
0
Blocs de latrines construits
0
Ecoles dotées en infrastructures d'eau et d'hygiène
0
Ecoles approvisionnées en eau potable
0
Postes lave-mains munis de poussoirs piedestal