WASH

Gestion de l'hygiène menstruelle en milieu scolaire

Contexte et justification

L’absentéisme scolaire lié aux menstrues des jeunes filles constitue une préoccupation majeure de la Fondation Claudine Talon. Elle a donc initié le projet Gestion de l’Hygiène Menstruelle (GHM) en milieu scolaire.

Selon le rapport de l’ONU, une fille sur dix en Afrique subsaharienne manque l’école pendant son cycle menstruel, soit 20% du temps scolaire perdu sur une année scolaire.

Au Bénin, la situation n’est pas différente : une enquête menée par la Fondation Claudine Talon dans les écoles où elle intervient a montré que 15,2% des filles ont manqué les classes pour cause de menstrues. La plupart des filles éprouvent des difficultés à gérer cette période. Il était donc important de proposer des solutions qui se rapprochent de leurs habitudes : des serviettes hygiéniques en coton, lavables et réutilisables.

Objectifs

L’objectif principal du projet GHM en milieu scolaire est de contribuer à la réduction de l’absentéisme scolaire des filles à travers l’amélioration de la gestion de leur hygiène menstruelle. 

Ce projet vise notamment : 

  • la formation des jeunes filles sur la Gestion de l’Hygiène Menstruelle ;
  • la sensibilisation des jeunes garçons afin d’éviter les moqueries et les stigmatisations ; 
  • la dotation de serviettes hygiéniques en coton 100% biologique, lavables et réutilisables. 

Par ailleurs, pour mieux converger vers l’objectif de ce projet, la Fondation Claudine Talon a installé une unité de production de serviettes hygiéniques biologiques réutilisables.

Le projet en chiffres

de 2018 à 2019

0
Filles formées sur la GHM
0
Kits de serviettes hygiéniques distribués