La culture

L' exposition "Malaïka Dotou Sankofa"

Les photographies de Laeïla Adjovi et de Loïc Hocquet

Du 14 juin au 26 juillet 2019, la Fondation Claudine Talon exposait les photographies de Laeïla Adjovi et de Loïc Hocquet dans le cadre de leur projet intitulé Malaïka Dotou Sankofa. Malaïka Dotou Sankofa est un projet pluridisciplinaire mêlant poésie et photographie. La série photographique a été réalisée à partir d’un poème écrit par Laeïla Adjovi durant l’été 2016.

La créature ailée s’appelle Malaïka Dotou Sankofa. ‘Malaïka’ veut dire ange en langue swahili – ‘Malaaka’, en langue wolof du Sénégal. ‘Dotou’ signifie ‘reste droite’ en langue fon du Bénin, et ‘Sankofa’ désigne le symbole akan (Ghana) de l’oiseau messager qui vole la tête tournée vers l’arrière pour dire ‘learn from the past’… Les prises de vue ont eu lieu en octobre 2016 dans les ruines de l’ancien palais de justice du Cap Manuel, à Dakar. L’accessoire principal, une paire d’ailes géantes articulées, a été construit avec l’artisan sénégalais Bassirou Wade. Le personnage de Malaïka est incarné par la danseuse prodige Marie-Agnès Gomis.

Le projet a voyagé en France (AKAA 2017 et Paris Photo 2018), en Afrique du Sud (Cape town, Bright Young thing Awards, 2017), aux Etats Unis (Foire d’art Africain) et a été récompensé en mai 2018 par le Grand prix Léopold Sédar Senghor lors de la treizième biennale Dak’art, au Sénégal.

Initialement prévue pour une durée de trois semaines, l’exposition s’est vue prolongée de trois semaines supplémentaires, jusqu’au 26 juillet 2019.