La santé de la mère et de l'enfant

Care 4 Afrique: Projet de lutte contre le cancer de l'Utérus

Contexte et justifications

Pour lutter contre le cancer du col de l’utérus et pour favoriser sa prise en charge au Bénin, la Fondation Claudine Talon en partenariat avec la Fondation Lalla Salma et le Centre International de Recherche sur le Cancer de l’OMS, s’engage dans le projet dénommé Care4Afrique (pour «Cancer Remède dans 4 pays d’Afrique»). 

C’est ainsi qu’a eu lieu, en juin 2019, le lancement de la Campagne Care4Afrique à la Fondation Claudine Talon en présence de professionnels de la santé, des représentants de la Fondation Lalla Salma et de l’OMS. Care4Afrique est un projet pilote de dépistage du cancer du col de l’utérus basé sur l’approche « dépister puis traiter » en une visite unique. 

Elle favorise l’amélioration de la capacité du diagnostic précoce du cancer du sein au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Sénégal. Le cancer du col de l’utérus est le plus meurtrier des cancers gynécologiques et frappe de nombreuses femmes au Bénin. Il est de plus en plus diagnostiqué chez des jeunes femmes de 30 à 34 ans. 

Au Bénin, trois cas de cancer du col de l’utérus sur quatre sont découverts à un stade où aucune guérison n’est possible. Pourtant, c’est le seul cancer que l’on peut dépister facilement et dont on peut guérir totalement s’il est traité dès les premiers signes. 

Care4Afrique a pour objectif d’accompagner la prise en charge de ce cancer au Bénin et de dépister 5.000 femmes en 18 mois. 

A. Dépistage et traitement des affections du col de l'utérus

À partir du 1er juin 2019, la Fondation Claudine Talon a invité toutes les femmes âgées de 25 à 49 ans à se faire dépister et se faire traiter gratuitement à Cotonou dans les maternités de Gbégamey, d’Ahouansori, de Missessin, de Suru Léré et du CHU-MEL. 

Pour ce faire, elle a mis à la disposition des populations béninoises un numéro vert (+229 91 33 11 11). Des programmes périodiques de sensibilisation au dépistage ont été menés à travers des émissions radiotélévisées afin de susciter l’adhésion à ce programme de dépistage. 

Le matériel nécessaire pour le dépistage et le traitement par cryothérapie a été fourni par la Fondation Claudine Talon et le personnel a été formé pour l’utiliser. En cas de diagnostic positif à des lésions précancéreuses, la cryothérapie a été effectuée sur les femmes éligibles. 

Les femmes non-éligibles ont été envoyées dans le centre de diagnostic (CHUMEL) pour bénéficier d’une colposcopie et d’un traitement par RAD (Résection à l’Anse Diathermique). 

Notons que la cryothérapie et la RAD sont les options de traitement ambulatoire des lésions précancéreuses du col de l’utérus les plus recommandées, notemment par l’OMS. 

Les cancers invasifs suspectés ont directement été référés au centre d’oncologie du CHU-MEL. Les femmes diagnostiquées négatives ont noté la recommandation de répéter le test tous les cinq ans et tous les trois ans pour les femmes séropositives. 

Les femmes traitées ont été invitées à revenir auprès de leur centre de santé pour un contrôle au bout de douze mois. 

Le test sera répété. Les femmes ayant une lésion persistante seront référées au CHU-MEL pour évaluation et traitement par la RAD.

Quelques chiffres sur les actions menées

0
Femmes dépistées
0
Femmes dépistées positives à des lésions précancéreuses
0
Traitement par thermo-coagulation
0
Références au centre de diagnostique
0
Diagnostiques de cancer du col de l'utérus dont 2 opérés