L'éducation

Le Projet d'Amélioration de l'Hygiène et de l'Assainissement dans les écoles

L’objectif général du PAHAE est de contribuer à l’amélioration de l’hygiène et de l’assainissement du cadre scolaire et de l’accès à l’eau potable dans les écoles en zones reculées. Le PAHAE vise 28 communes du Bénin, dont 25 prioritaires et un total de 46 227 écoliers.

Contexte et justifications

L’analyse des résultats scolaires indique très souvent de mauvaises performances dans les zones rurales et particulièrement celles démunies et enclavées. Cela provient en grande partie des conditions d‘apprentissage très contraignantes voire défavorables à l’acquisition des savoirs scolaires. 

Par exemple (selon une enquête réalisée en Août 2016) : (i) toutes les 25 communes ont chacune un taux brut de scolarisation au primaire inférieur à la moyenne nationale de 124, 8, % en 2015, (ii) sur les 75 écoles ciblées, 28 disposent de latrines, (iii) sur les 75 écoles ciblées, 20 ne disposent pas de point d’eau et 02 sur 75 ont un dispositif de gestion participative de l’école. Ainsi, on note :

• les risques de maladies entraînant la faiblesse du maintien à l’école et des rendements scolaires ; 

• le manque d’hygiène et d’assainissement : ceci expose aux maladies et de ce fait à la baisse des rendements scolaires ; 

• la précarité des infrastructures du fait des écoles non attrayantes et soumises aux intempéries. 

Une situation qui n’est pas sans risque sur l’assiduité et les résultats scolaires. Un environnement scolaire qui ne réunit pas les conditions pour un apprentissage performant constitue un des premiers facteurs des échecs scolaires. 

En effet, il n’est pas sain, sécurisé ni protecteur (les latrines n’étant pas séparées selon le sexe et ne disposant pas de murs de sécurité). Par ailleurs, les infrastructures et équipements ne sont pas conçus de manière à prendre en charge tous les enfants, l’espace et le temps. 

Les temps scolaires ne sont pas respectés, les besoins spécifiques des écoliers par exemple en situation de handicap sont faiblement pris en charge, etc… 

Au vu de cette situation, le présent projet s’inscrit dans la recherche de solutions aux difficultés d’accès à l’eau potable, au manque d’hygiène et d’assainissement dans les écoles primaires de cinq communes. 

Il est exécuté dans le cadre d’une convention de partenariat entre Aide et Action International Afrique au Bénin et la Fondation Claudine Talon.

Les résultats obtenus

Bénéficiaires directs 

L’ objectif global visé est de contribuer à l’amélioration de l’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement par les acteurs du milieu scolaire des écoles retenues. 

Objectifs spécifiques, de façon spécifique, le projet vise à : 

OS 1 : Doter les écoles primaires de vingt-huit (28) communes du Bénin en infrastructures et équipements d’eau, d’hygiène et d’assainissement.

OS 2 : Faire acquérir aux élèves et aux acteurs du milieu scolaire des compétences de vie courante visant prioritairement l’observance des règles d’hygiène et d’assainissement à l’école et dans le milieu familial. 

OS 3 : Mobiliser et habiliter les parents, les familles et les enfants à une participation communautaire responsable et durable, à la réalisation et à l’entretien des infrastructures, espaces et équipements mis en place.

Le projet en chiffres

0
Communes bénéficiaires
0
Écoliers touchés dont 13.617 filles
0
Blocs de latrines construits
0
Écoles primaires dotées en infrastructures d'eau et d'hygiène
0
Ecoles approvisionnées en eau potable