L’ÉDUCATION

Projet d’amélioration de l’hygiène et de l’assainissement dans les écoles

L’objectif de ce projet est de contribuer à l’amélioration de l’hygiène et de l’assainissement du cadre scolaire et de faciliter l’accès à l’eau potable dans les écoles  à travers quatre volets, à savoir : La construction de blocs de latrines garçons/filles avec dispositifs de lavage des mains; La fourniture de postes de lave-mains dans l’enceinte des écoles; La connexion en eau potable à travers des raccordements aux réseaux de distribution d’eau potable ou des constructions de points d’eaux équipés de pompes au besoin; L’éducation et la sensibilisation aux notions d’hygiène et d’assainissement.

Démarrée en Octobre 2016, la phase pilote de ce projet a été lancée dans 5 communes dont 2 communes lagunaires. Au terme de cette phase pilote, 45 écoles primaires des communes sur terre ferme disposent d’infrastructures et d’équipements d’eau, d’hygiène et d’assainissement favorisant un apprentissage dans des conditions adéquates.

A cette étape, plus de 29 000 écoliers sont touchés par ce programme avec la construction de 90 blocs de latrines de 3 à 4 cabines dotées de rampes pour faciliter l’accès aux enfants à mobilité réduite. 65 postes de lavage de mains ont été réalisés et 20 écoles ont bénéficié d’un raccordement aux réseaux de distribution d’eau potable. Par ailleurs, pour renforcer l’efficacité de ces interventions dans le milieu scolaire, la Fondation a également doté plusieurs écoles en modules de classes entièrement équipés en mobiliers. Toujours dans ce cadre et suite au plaidoyer fait par la Fondation, le programme gouvernemental des cantines scolaires a été relancé dans près de 1 500 écoles sur l’année scolaire 2017-2018 en partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM).

LA DISTRIBUTION DE KITS SCOLAIRES

A chaque rentrée scolaire depuis sa création, la Fondation Claudine Talon a distribué des kits scolaires composés d’un sac à dos, d’une trousse, des fournitures scolaires et de tissus kaki pour l’uniforme. Au total 8 464 écoliers ont reçu ces kits scolaires sur les deux dernières années (2016-2017/ 2017-2018). La Fondation Claudine Talon entend ainsi apporter, aux côtés du Gouvernement et d’autres partenaires techniques et financiers, sa contribution à un accès équitable à une éducation de qualité pour tous les enfants béninois.

L’EXCELLENCE SCOLAIRE RÉCOMPENSÉE

La Fondation Claudine Talon a primé l’excellence des résultats scolaires en 2017 : Les 100 premiers nationaux au Certificat d’Etudes Primaires (CEP) ont reçu des tablettes comportant le programme pédagogique adapté au collège; Les 50 premiers nationaux au Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) ont reçu des tablettes adaptées aux lycéens; Les 10 premiers nationaux au Baccalauréat ont reçu des ordinateurs portables et une bourse d’équipement. La Fondation Claudine Talon veillera particulièrement sur les parcours de ces lauréats au lycée et à l’université afin de soutenir leur motivation.

LA SANTÉ

L’accompagnement des femmes atteintes de fistule obstétricale

Au Bénin, les données statistiques hospitalières révèlent que de 2005 à 2015, 1 277 cas de fistules obstétricales ont été dépistés, 1 111 ont été réparés et 894 ont été guéris, soit un taux de succès de 81% (il faut noter que ces statistiques sont basées uniquement sur les cas déclarés et sont largement inférieures à la réalité). Ces femmes porteuses de fistules obstétricales sont souvent exclues de la société et sont donc de fait d’un niveau socio-économique défavorisé. La prise en charge médicale des femmes démunies portant cette affection, a jusqu’à présent été essentiellement faite par des missions étrangères de passage au Bénin.

L’objectif principal de ce projet est d’améliorer l’état de santé physique et mental des femmes souffrant de fistules obstétricales au Bénin. Les objectifs spécifiques poursuivis par ce projet, peuvent se résumer à travers les trois volets suivants : l’information et la sensibilisation ; la prise en charge médicale des opérations de fistules obstétricales et la réinsertion socio-économique des femmes guéries afin qu’elles retrouvent leur dignité perdue.

En 2017, la Fondation a lancé ses activités en accompagnant une quarantaine de femmes opérées de fistule obstétricale, non seulement pendant leur séjour au sein de l’hôpital St Jean de Dieu à Tanguiéta (Nord du Bénin), mais également pour leur réinsertion sociale.

En 2018, le programme entre dans sa phase active et comporte les étapes suivantes :

  • La formation des relais communautaires afin qu’ils puissent identifier et orienter les femmes porteuses de fistules obstétricales
  • La mise en place d’un numéro vert pour offrir un canal d’information sur la maladie et sur sa prise en charge ainsi que pour la notification et le recrutement des malades
  • Une campagne de sensibilisation intitulée « la fistule obstétricale n’est pas une fatalité, elle se guérit » à travers des témoignages et des spots télévisés et radiodiffusés
  • La prise en charge médicale des femmes dépistées dans les centres reconnus
  • Le suivi médical des femmes opérées jusqu’à leur totale guérison à travers la mise en place d’un centre d’accueil et de formation à des métiers de base à Tanguiéta
  • La réinsertion socio-professionnelle des femmes guéries pour le démarrage ou la relance d’une activité génératrice de revenus.

La fistule obstétricale étant une conséquence d’un défaut d’accouchement par césarienne, la Fondation plaide pour que sa prise en charge soit intégrée au programme national de gratuité de la césarienne.

DES KITS POUR LA PRISE EN CHARGE DES URGENCES GYNÉCOLOGIQUES ET PÉDIATRIQUES

Au Bénin, le retard de soins dans les situations d’urgences par manque de médicaments et de consommables immédiatement disponibles, constitue une des premières causes de mortalité maternelle, néonatale et infantile. L’objectif principal visé par ce projet, est de réduire la mortalité maternelle, néonatale et des enfants de moins de 5 ans, de 15% en 2 ans au Centre Hospitalier Universitaire de la Mère et de l’Enfant Lagune (CHU-MEL) et au Centre National Hospitalier et Universitaire Hubert Koutoukou Maga (CNHU-HKM). La Fondation compte donc, mettre tout en œuvre pour raccourcir le délai de prise en charge de ces urgences dans ces deux hôpitaux de référence de la mère et de l’enfant.

Dans ce cadre, une phase pilote du projet a été lancée le 16 février 2018, en dotant ces deux hôpitaux, en lots de médicaments et consommables essentiels pour garantir l’accès rapide aux soins des femmes, des nouveau-nés et des enfants.

LE PROGRAMME EDUCATIF « BON USAGE DES MÉDICAMENTS »

En janvier 2018, la Fondation Claudine Talon en partenariat avec les Entreprises du Médicament (LEEM) a lancé la phase pilote du programme dénommé le  « Bon Usage des Médicaments (BUM). Ce projet vise à sensibiliser les couches juvéniles sur l’importance du bon usage des médicaments grâce à une plateforme virtuelle et ludique mise à la disposition de 23 établissements identifiés pour cette phase pilote. Afin de mener à bien ce programme éducatif, les professeurs et responsables des salles informatiques de ces établissements pilotes, ont suivi une formation de 2 jours qui leur a permis de s’informer sur l’utilisation du programme et les méthodes à utiliser pour garantir sa bonne compréhension  par les enfants et adolescents.

LA SOLIDARITÉ

LE NOËL DES ENFANTS

La Fondation Claudine Talon se mobilise chaque fin d’année afin que les fêtes de Noël offrent un moment privilégié pour donner, partager et diffuser l’espérance du message de Noël dans le cœur des enfants les plus démunis.

Pour les fêtes de Noël 2016, des centaines d’écoliers ont reçu chacun une tablette ou un mini-ordinateur avec des activités éducatives, ludiques et instructives. Le choix de ces cadeaux s’inscrit parfaitement dans les missions de la Fondation Claudine Talon, notamment l’utilisation des nouvelles technologies pour inciter les enfants, dès leur plus jeune âge, à découvrir, apprendre, communiquer et à promouvoir les valeurs civiques.

PARRAINAGE D’ENFANTS DÉFAVORISÉS

En octobre 2017, la Fondation Claudine Talon a signé un partenariat avec le Conseil des Activités Educatives du Benin (CAEB) pour le parrainage d’enfants en situation difficile. Ce parrainage permet la prise en charge scolaire, sanitaire et ludique de ces enfants. En effet, les activités du CAEB s’alignent avec les valeurs de Solidarité et de Famille de la Fondation Claudine Talon.